Une Regio pour les Hommes

La Regio TriRhena compte plus de 6 millions d’habitants, dont deux tiers en âge de travailler. Depuis 2010, le taux d’emploi est passée de 79% à 81%. Une région économiquement puissante, où les secteurs tels que la construction automobile, le tourisme, les services, et les sciences de la vie sont les moteurs de l’emploi et de la croissance. Et où les gens aiment vivre, sont plus heureux que la moyenne et gagnent souvent plus d’argent que la moyenne. Le bonheur se transmet d’ailleurs volontiers ici : par exemple aux 22 millions d'hôtes par an!

Penser le tourisme sans frontières

Plus de 20 millions d’hôtes par an ressentent ici les battements de cœur de l’Europe, entre le romantisme de la Forêt Noire, le mode de vie français, les magnifiques bâtiments gothiques et la ville romaine d’Augusta Raurica, près de Bâle. Car dans la région des Trois Frontières, les gens ne pensent pas seulement jusqu’à la frontière nationale. Dans “l’Upper Rhine Valley”, les professionnels du tourisme appliquent également cette ouverture pour leurs hôtes : 12 associations de tourisme en Allemagne, en France et en Suisse y participent. Et présentent des paysages préservés, des trésors culturels et du sport sans limites. Trois pays dont les plus belles pages se rencontrent ici. Dans une diversité culturelle incomparable.

europapark - Bild von Martin Fuhrmann

Le meilleur de tous!

Plus de 5 millions de visiteurs par an et des distinctions régulières comme destination privilégiée le montrent clairement : la situation d’Europa Parc Rust dans la région des Trois Frontières Allemagne, France, Suisse est « un succès total », déclare l’exploitant du parc Roland Mack : « Chaque année, plus d’un million de visiteurs viennent respectivement de Suisse et de France. » Et : « Une grande partie de nos collaborateurs viennent de France », poursuit Mack. « Nous vivons l’Europe jour après jour », a déclaré le patron du parc. Parce que « la culture unit les pays et rassemble les gens. ». Europa-Parc y contribue de manière significative.

biotechnologie biovalley dreilaendereck - Bild von Gerd Altmann

BioValley - Excellent à tous les niveaux

Plus de 280 groupes et institutions de recherche hors pair, des cadres supérieurs dans l’enseignement, environ 300 entreprises des sciences de la vie et 14 bioparcs : on les trouve tous dans Biovalley® ! L’idée de l’entrepreneur Georg Endress de créer un cluster trinational des sciences de la vie au cœur de l’Europe, qui réunit des leaders, a fait ses preuves. L’objectif de tous les acteurs est de créer dans le cadre d’un puissant réseau d’entreprises, d’instituts de recherche, d’autorités publiques et de promotion économique, un pôle des sciences de la vie de renommée mondiale dans la région. Parce que c’est ici que se trouvent les compétences. Et parce que c’est ici, avec le soutien de l’Europe, que s’écrit l’avenir.

european parliament - Bild von Cuong DUONG Viet

C’est ici que bat le cœur de l’Europe

Le cœur de l’Europe bat à ... Bruxelles ? C’est vrai. Mais il bat aussi à Strasbourg. En effet, le Parlement européen se réunit ici avec plus de 750 députés. C’est ici que se déroulent 12 jours par an les débats sur la législation européenne, que l’on discute du budget de l’UE, et que s’exerce le contrôle parlementaire sur la Commission Européenne. Il s’agit du plus grand parlement au monde, dans lequel différentes nations sont représentées. Lorsqu’en 2020 les sessions ont dû être annulées en raison de la crise du COVID, l’Alsace craignait déjà que le Parlement ne soit déplacé et transféré à Bruxelles. Mais le site de Strasbourg ne vacille pas. Parce que l’Europe a sa place ici. Au cœur de l’Europe.

Amusez-vous 350 fois avec le PASS-Musées

Amusez-vous 350 fois avec le PASS-Musées

Au début, 60 devaient y participer, à 120 nous étions loin du compte, aujourd’hui ils sont environ 350. Depuis 1999, le PASS-Musées a convaincu tout le monde : un passeport qui permet l’entrée dans des dizaines de musées de la région des Trois Frontières. Le Museums-PASS-Musées a fait de la Regio un épicentre culturel. Avec des sites de renommée mondiale comme le Musée Unterlinden de Colmar, la Fondation Beyeler près de Bâle ou le Vitra Design Museum de Weil am Rhein. Et avec beaucoup de petits musées passionnants. Un musée pour chaque jour de l’année. Presque. Au prix d’entrée de moins de 50 cents par musée.

rhein verbindung laender - Bild von Albrecht Fietz

Le Rhine: L’artère vitale qui nous unit

Il est le lien de la Regio avec le monde : le Rhin est l’artère vitale des hommes entre l’Ortenau, l’Alsace et la Suisse du Nord. Et notre voie économique la plus importante pour les conteneurs et les marchandises en vrac, comme le charbon, le sable et le pétrole, intégrée dans le principal axe de transport européen entre Gênes et Rotterdam. L'avenir, c’est le Rhin : un navire remplace 100 camions sur l’autoroute. Et les ports de Rheinfelden, Bâle, Mulhouse Neuf-Brisach et Kehl sont des carrefours importants pour le transbordement des marchandises sur le rail. Le Port autonome de Strasbourg est même le troisième port rhénan ! À lui seul, il fait vivre 13 000 personnes.

Avez-vous quelque chose à déclarer?

Avez-vous quelque chose à déclarer?

On sent à quel point la région est devenue sans frontières aux points de passage frontaliers de Breisach ou de Kehl, où la circulation des marchandises est libre. En revanche, à Weil am Rhein et à Rheinfelden, les douanes ont davantage à faire. C’est là que s’arrête l’UE, même si la Regio continue. Plus d’un million de camions y sont dédouanés chaque année et plus de 2 milliards d’euros de taxes sont prélevés. Les autorités douanières font certes bien plus: en 2020, elles ont saisi à elles seules 182 kilos de marijuana et des dizaines d’autres drogues illicites. Et elles nous protègent de la contrebande, du travail non déclaré et de la contrefaçon. C’est aussi de la promotion économique, disent les professionnels des douanes.

Euroairport - Modèle à succès, unique au monde

Modèle à succès, unique au monde

La première piste fut fabriquée en 1946 avec encore des plaques de tôle perforée. La route a été longue après. Mais couronnée de succès : en 2019, l’Euroairport de Bâle-Mulhouse-Fribourg a enregistré un trafic de 9,1 millions de passagers. Un record. Puis il y a eu la crise du Covid. Et en 2021, le 75ème anniversaire de l’unique aéroport binational au monde qui, en plus, propose trois pays comme destination commune. Dans les années à venir, il aura son propre raccordement ferroviaire. Et les dessertes en bus vont être renforcées. Le regard se porte vers l’avenir. Car l’Euroairport restera une réussite. Une machine à emplois pour plus de 6000 personnes. Et l’expression de la coopération vécue dans la Regio !

Engagement en faveur de la région

Engagement en faveur de la région

La voie ferrée reliant Fribourg à Colmar en Alsace doit être relancée. La liaison ferroviaire, détruite en 1945, est l’un des 15 projets prioritaires du nouveau traité d’Etat franco-allemand. Un élément important pour la connexion au site de l’ancienne centrale nucléaire de Fessenheim. Jusqu’à 6 000 personnes pourraient circuler chaque jour sur cet axe ! L’Allemagne, la France et l’UE ont débloqué 3,5 millions d’euros pour les études préliminaires à la construction de la ligne. Les autorités ferroviaires ont ajouté la ligne à une liste de sillons désaffectés qui seront réhabilités. Le coût ? Jusqu’à 275 millions d’euros. Le délai ? D'ici 2029. (RD)

Centre Fessenheim

Une avancée pour le « Projet d'avenir Fessenheim »

Comment le territoire de Fessenheim peut-il devenir une région d'innovation suite à la fermeture de la centrale nucléaire ? Eucor – Le Campus européen et le « Cluster de recherche en durabilité dans le Rhin Supérieur » élaboreront une étude de faisabilité avec des options d'investissement concrètes d'ici la fin 2021. En janvier 2021, l'État français, la Région Grand Est, le ministère fédéral allemand de l’Intérieur, de la Construction et du Territoire, et le ministère de la Science, de la Recherche et des Arts du Bade-Wurtemberg ont signé un accord de financement de 800 000 euros pour la réalisation de l'étude. 
European Campus - Etudier européen!

Etudier européen!

Les frontières, c’était hier. Y compris dans le monde universitaire. Le réseau universitaire transfrontalier « Eucor - The European Campus », auquel participent cinq universités d’Allemagne, de France et de Suisse, en est la preuve dans la région des Trois Frontières. La première université européenne transfrontalière, pour ainsi dire. Le projet multiplie les opportunités de carrière pour 117.000 étudiants et 11.000 doctorants. Bachelor à Bâle et Master à Freibourg ? Bien sûr, c’est possible. 1.000 cursus sont intégrés ici et 15.000 enseignants et chercheurs font partie de ce projet. Cela dépasse les dimensions d’autres universités. Mais dans la Regio, on trouve ça normal.

INFOBEST - Réponses à tout

INFOBEST - Réponses à tout

Plus de 5.400 demandes le confirment rien qu’en 2019: lorsque l’on a besoin d’une info dans la Regio TriRhena, par exemple en tant que travailleur frontalier, le mieux est de solliciter les centres d'informations INFOBEST aux points de passage frontaliers de Breisach/Vogelgrun, Kehl/Strasbourg et de l’unique centre de conseil trinational INFOBEST PALMRAIN Bâle/Weil am Rhein/Saint Louis! Qu’en tant que citoyen, on veuille savoir quelque chose sur le maquis administratif et les questions fiscales dans le pays voisin, ou qu’en tant qu’entreprise ou association, on ait des questions transfrontalières. Ici, on a toujours une réponse. Et en plus c’est bilingue ! 58 personnes y participent. C’est ça la collaboration !

ARBEITSMARKT OBERRHEIN: Mehr als 100.000 Pendler täglich!

Plus de 100 000 travailleurs traversent la frontière chaque jour!

L'analyse des taux d'emploi dans la région du Rhin supérieur met en évidence l'interdépendance des marchés du travail. Chaque jour, près de 100 000 personnes traversent une frontière pour aller travailler. La plupart des frontaliers font la navette entre l'Alsace (34 200), les régions allemandes du Rhin supérieur (36 200) et la Suisse du Nord-Ouest, ainsi qu'entre la France et l'Allemagne (26 200).

LE MARCHÉ DU TRAVAIL TRANSFRONTALIER est l'un des éléments centraux de l'intégration dans la région du Rhin supérieur. Grâce à de nombreux projets, comme par exemple Eures-T Rhin supérieur, le certificat Euregio, les cursus bi- et trinationaux ainsi que les offres de formation transfrontalières, une contribution importante est apportée dans la région permettant d’améliorer et d’augmenter la main-d'œuvre sur le territoire du Rhin supérieur. 

En bonne santé, sans frontières

En bonne santé, sans frontières

Au total, la Regio dispose de 200 cliniques avec 30.000 lits. Et en cas de besoin, les bons systèmes de soins ont fait leurs preuves : au début de la pandémie en Alsace, lorsque les hôpitaux étaient surchargés, le Bade-Wurtemberg et la Suisse ont pris la relève et ont pris en charge des patients d’Alsace gravement malades du Covid. Une collaboration qui a sauvé des vies. Tout à fait dans l’esprit de la vision de transformer le Rhin supérieur en région de santé sans frontières, où les cliniques et les universités coopèrent étroitement. C’est une grande entreprise pour laquelle de nombreux détails doivent être clarifiés : de la mobilité des patients à la prise en charge des coûts, en passant par la sécurité des données. Mais la vision n’est pas un luxe. C’est une obligation pour tous.

einkaufen dreilaendereck-  Bild von Michal Jarmoluk

Le tourisme commercial dépend de la situation du marché

Pour faire le plein en Suisse, et en France pour les cigarettes ? Le tourisme commercial est un sujet important dans la Regio. Même quand les directions changent régulièrement et que cette année de nombreux Alsaciens achètent leurs Gauloises à Breisach. Mais les Badener aiment leur excursion au supermarché, où le rayon poissons est comme des vacances à la Méditerranée. Et les Suisses couvrent leurs besoins quotidiens des millions de fois du côté allemand du Rhin. Cela comporte également un risque de conflit, en particulier dans le commerce en Suisse, qui ne peut pas faire face aux prix bas dans le Sud Baden et en Alsace. Toutefois, les Badener aiment quand même aller chez Migros à Bâle.